Unité Mixte de Recherche
Heuristique et Diagnostic
des Systèmes Complexes

                  







Rechercher

Sur ce site




Accueil du site > Séminaires > Séminaires 2009 > Etude et conception d’un système tuteur coach pour l’apprentissage et l’accompagnement au changement à distance

ICI : Information, Connaissance, Interaction

Séminaires 2009


Etude et conception d’un système tuteur coach pour l’apprentissage et l’accompagnement au changement à distance

 Christine Michel
Maître de conférences, Département Génie Industriel INSA-Lyon

Etude et conception d’un système tuteur coach pour l’apprentissage et l’accompagnement au changement à distance
 
 
Mardi 15 décembre 2009 de 14h à 16h, en salle A212
 
 
Résumé :
 
Nos recherches ont pour objectif d’offrir des outils d’aide aux apprenants et tuteurs impliqués dans des activités d’apprentissage en projet en présence ou à distance.
 
L’apprentissage par projet est souvent utilisé pour un apprentissage complexe (i.e. qui a pour but d’amener les étudiants à acquérir et développer diverses compétences et comportements). Ce type d’apprentissage repose sur le co-développement, la responsabilité collective et la coopération (Huber, 2005), les apprenants étant les principaux acteurs de leur apprentissage. Ces formations reposent sur des organisations riches et complexes, particulièrement pour les tuteurs et il y est difficile de mettre en œuvre des stratégies pédagogiques innovantes.
 
Notre propos, dans une démarche bottom-up, est (1) d’observer, selon des méthodes de Knowledge Management, une formation caractérisée par ces trois critères. La formation observée concerne l’apprentissage à la gestion de projet. Son observation nous permet de (2) mettre en évidence et analyser les problèmes vécus par les acteurs (étudiants, tuteurs, concepteurs) et de (3) proposer des outils capables de les résoudre ou les améliorer. Nous étudions en particulier la pertinence et les limites des outils existants concernant le suivi et le partage d’expérience.
 
Nous proposons un résultat sous la forme de l’outil MEShaT (« Monitoring and Experience Sharing Tool ») et concluons sur les perspectives offertes par ces recherches.